L’ALARME

Alarme de sécurité

Elle répond à la norme NF P 90 307 de décembre 2003 dont les principales caractéristiques sont :

Actuellement, sont seuls concernés les systèmes d’alarmes comportant une détection périmétrique et/ou d’immersion.

Description : Système d’alarme utilisé autour ou sur les piscines familiales ou à usage collectif afin de détecter toute intrusion, chute ou immersion, notamment celle des enfants de moins de 5 ans dans l’aire protégée.

L’alarme protège le bassin et ses abords parce qu’elle permet de détecter l’intrusion d’un enfant âgé de plus de 9 mois dans la zone protégée.

Tous les systèmes d’alarme doivent pouvoir fonctionner 24 h / 24 quelles que soient les conditions atmosphériques, dans les limites précisées aux articles correspondants à chaque type de produit du présent document, et en dehors des périodes pendant lesquelles le système est volontairement neutralisé.

Le système prévient en cas de défaillance du système pour quelque cause que ce soit et est pourvu d’un système de réactivation automatique.

Le signal sonore doit pouvoir être audible depuis la maison dans le cadre de la vie courante.

Pour prévenir le risque de désactivation par les enfants ou pour une action non intentionnelle, les systèmes doivent :

  • nécessiter au moins deux actions consécutives sur le système de déverrouillage pour le libérer, la seconde étant dépendante de la première qui est réalisée et maintenue, ou :
  • nécessiter deux actions séparées mais simultanées agissants selon des principes différents ou :
  • faire appel à un code digital.

Les systèmes sont verrouillés pour prévenir le risque de désactivation par les enfants ou par une action non intentionnelle.

Recommandations :

  • attention, le système d’alarme ne remplace pas la vigilance active des parents.
  • Ne laissez jamais votre enfant seul dans la maison s’il peut en sortir.
  • Ne jamais laisser un enfant seul aux abords de la piscine.

Conseils d’utilisation et d’installation :
La piscine ne doit pas être trop éloignée de la maison, car si l’alarme se déclenche l’intervention doit pouvoir être rapide (un enfant se noie en 3 minutes).